Dans notre société moderne, il est devenu courant, voire banal, de parler de stress. Le stress est omniprésent et fait souvent référence à une fatigue nerveuse et psychologique que l’on peut ressentir dans des situations précises : au travail, dans les transports en commun, dans les embouteillages, dans les supermarchés bondés, etc. Ces situations accumulées sur une seule journée ont un impact négatif sur notre humeur. Mais il a été démontré que le stress que nous ressentons n’agit pas uniquement au niveau psychologique, il impact également notre santé physique. En effet, les personnes exposées à un stress quotidien (lieu de vie ou de travail) ont vraisemblablement plus de chances de développer différents dérèglements physiologiques. Le stress peut être un facteur déclencheur ou aggravant de nombreuses maladies. Le stress impact nos fonctions cérébrales, immunitaires et cardiovasculaires. Il est donc important de pouvoir se défendre face à cette agression.

Heureusement, le corps humain est bien fait et il existe un mécanisme qui est censé lutter contre le stress et ramener le corps dans un état plus calme : le système nerveux parasympathique. De nombreuses pratiques existent pour lutter contre le stress, et le massage en fait partie. Les massages activent le système nerveux parasympathique et permettent ainsi de relaxer le corps et toutes ses fonctions physiologiques. Mais les massages demandent généralement du temps.

Ainsi, des chercheurs allemands ont voulu comprendre si 10 minutes de massage permettaient de donner des résultats sur la sensation de stress mais aussi au niveau physiologique, en mesurant la variabilité de la fréquence cardiaque (c’est-à-dire la variation entre chaque battement de cœur). Et ils ont même été plus loin en comparant deux types de « massage ». Soixante femmes ont participé à cette étude et elles ont été réparties en 3 groupes : Le premier groupe ne faisait rien et s’asseyait pendant 10 minutes. Le second groupe recevait un massage avec une pression modérée sur la tête et la nuque (le but étant de stimuler le nerf vagal). Et le troisième groupe recevait un massage avec une pression légère sur la tête et la nuque.

Résultat des courses ? Toutes les femmes se sont senties plus relaxées après les 10 minutes. Mais seules les femmes ayant reçu un massage ont vu leur système nerveux parasympathique augmenté son activité, et ce quelle que soit la pression du massage.

Avec seulement 10 minutes de repos, il est possible de se relaxer. Mais avec 10 minutes de repos et un massage à la tête et au cou, il est possible de se relaxer et d’obtenir des effets clairs au niveau de notre corps. Cette technique simple permettrait à de nombreuses personnes de pouvoir mieux se détendre, notamment les personnes assises toute la journée dans un bureau.

Bonne relaxation !