Avec plus de 300 millions de pratiquants dans le monde dont 3 millions en France, le Yoga est une pratique ancestrale et spirituelle qui s’est très largement démocratisée dans le monde occidental depuis les années 50. Il est pratiqué par de nombreuses personnes pour ses bienfaits physiques mais aussi pour la connexion esprit-corps qu’il promeut. Le Yoga implique le mouvement associé à un contrôle de la respiration. Il se sous-divise en une multitude de variantes, plus ou moins intenses, physiologiquement et physiquement parlant. L’objectif principal du Yoga étant de trouver son équilibre, à la fois physiquement et spirituellement.

Le principal bienfait du Yoga et l’une des principales raisons pour laquelle les gens s’engagent dans sa pratique est son impact sur le stress. En effet, de nombreuses études ont montré que le Yoga agissait sur le stress, l’anxiété et les symptômes de dépression. Il semblerait que le Yoga agisse comme un inhibiteur du système nerveux sympathique (excitateur) et l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien responsable entre autres du relâchement de cortisol suite à un évènement stressant. Et il a été démontré que le Yoga permettait de diminuer les niveaux de cortisol salivaire, la glycémie, les niveaux d’adrénaline et de noradrénaline, la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Le Yoga diminuerait également l’inflammation.

En plus de son impact direct sur le stress, le Yoga améliore la qualité du sommeil. Des études ont montré que 4 à 8 semaines de Yoga avaient un impact positif sur la qualité du sommeil, le nombre d’heures totales dormies, la vitesse d’endormissement et le réveil chez des personnes souffrant de problèmes de sommeil, dont l’insomnie. Un mauvais sommeil étant souvent lié à un état de stress chronique trop élevé, à des déséquilibres hormonaux ou à des douleurs.

Le Yoga améliore également la mobilité et l’équilibre après seulement 10 semaines de pratiques. Si la mobilité est un paramètre primordial pour un mouvement sain, l’équilibre est tout aussi important. Puisque le risque de chute est accru avec l’âge et est généralement lié à une perte de force musculaire, de mobilité, ce qui impacte l’équilibre.

Le Yoga permet également d’améliorer l’endurance et la force musculaire mais dans une moindre mesure comparée à des types de pratique comme la course à pied ou la musculation.

Le Yoga est donc une pratique très intéressante pour son aspect apaisant et qui donne la possibilité de travailler sur soi et refaire la connexion entre son esprit et son corps. Toutefois, si ce type de pratique ne vous intéresse pas du tout, mais que vous vous sentez tendu, stressé et que vous aimeriez bien gagner en souplesse, en mobilité, en force et en endurance, sachez que la plupart des activités physiques pourront vous apporter les mêmes bénéfices si pratiquées de manière régulière sur une période suffisamment longue. Et avec des pratiques comme la course à pied, le vélo, la musculation, vos gains en endurance et en force et en masse musculaires, respectivement, seront même bien supérieurs. Testez le yoga pour savoir si sa pratique vous plait et n’hésitez pas aussi à l’inclure dans votre planning d’entraînement en complément à vos autres activités sportives !

Bon entraînement !