Appelez-nous : 01-84-20-76-61|mohamed.riad@mmsport.fr
//Le Sport et les Seniors : Risques et Précautions

Le Sport et les Seniors : Risques et Précautions

Comme nous en avions déjà parlé dans un précédent article (http://www.mmsportplus.com/sport-et-vieillissement/), il est primordial pour les seniors de pratiquer une activité physique régulière. Elle permettra de stimuler la masse musculaire, et ainsi de diminuer la perte liée à l’âge mais également de renforcer la densité minérale osseuse et donc de diminuer les risques de fractures. L’activité physique aura un rôle fondamental dans la conservation de la mobilité et de l’autonomie tout en diminuant le risque d’apparition de maladies métaboliques liées au vieillissement telles que le diabète de type 2 et le surpoids.

Mais faire du sport implique de faire des efforts physiques et cela nécessite alors de prendre en compte les risques inhérents à cette pratique et à ce public. Voyons ensemble les bonnes attitudes à adopter dans l’entraînement des seniors.

Tout d’abord, il convient de s’assurer que toute personne voulant pratiquer une activité physique et sportive ne présente pas de problèmes de santé. Pour cela, il est alors important de passer une visite médicale et un test d’effort chez un cardiologue (d’ailleurs, ce conseil ne s’applique pas uniquement aux séniors). Une fois le risque de problèmes de santé écarté, il est intéressant d’évaluer les personnes à l’aide d’une batterie de tests. Ces tests doivent permettre d’évaluer :

La force maximale des membres supérieurs et inférieurs : Par l’évaluation de la charge maximale qui peut être soulevée une seule fois (1RM) ou plusieurs fois (6, 8 ou 10RM, par exemple).

La VO2MAX : Par un test incrémental sur tapis ou vélo.

La puissance anaérobie : Par un test de 30s sur vélo avec mesure de la puissance produite, par exemple.

La mobilité : Par des tests chronométrés de déplacement comme se relever, marcher puis se rassoir, monter des marches, etc.

La composition corporelle : Par la mesure des plis cutanés.

Ces tests permettront de partir sur une base solide afin de ne travailler aux bonnes intensités lors des entraînements.

Concernant le type d’entraînement à réaliser, il doit être le plus complet possible : endurance, force, puissance et mobilité. Il est important de faire des exercices d’intensité relativement élevée lorsque les personnes sont habituées à l’effort physique, cela améliorera leur mobilité, leur force et leur composition corporelle. Il ne faut pas se contenter de course à pied ou de vélo. De plus, 2 entraînements de 45 minutes à 1 heure par semaine suffisent à provoquer des adaptations musculo-squelettiques et métaboliques.

L’un des facteurs les plus importants est la continuité. Il est important que les seniors adhèrent le plus longtemps possible aux programmes d’entraînement. Les diminutions de perte de masse osseuse et de masse musculaire n’apparaissent que sur des périodes supérieures ou égales à 6 mois.

Enfin, un senior nécessite un temps d’échauffement plus long qu’une personne plus jeune. Il est donc primordial de respecter cette étape et d’y consacrer une bonne partie du temps de la séance.

Bon entraînement !
Aneliya Manolova

By |2018-09-17T21:14:38+00:00septembre 17th, 2018|Sport Santé|0 Comments